06 62 30 42 33 Bonjour@mediaSprod.fr

L’efficacité de la publicité vidéo varie selon son emplacement et son contenu

Pour qu’elle soit bien admise, vous devez définir le bon timing de diffusion de chacune de vos « prises de parole vidéo ». Et celui-ci dépend autant de l’instant de son apparition que de la durée de la vidéo dans laquelle elle apparaît.

Si la publicité vidéo provoque un engouement évident, étant même qualifiée de « killer app » par certains anglo-saxons, son efficacité serait fonction à la fois de son emplacement dans le contenu recherché et du contenu lui même. En hausse de 86% dans le trafic web, il est vrai que la vidéo en ligne est souvent fantasmée comme un nouvel eldorado.

“Faire des vidéos en ligne économiquement rentables et durables est une question brûlante et d’une importance clé pour l’avenir économique et l’évolution d’Internet”,

déclarait Ramesh Sitaraman du Department of Computer Science de l’Université du Massachusetts, directeur d’une étude sur le sujet.

Si l’enjeu est crucial, l’échantillon est à la hauteur de celui-ci puisque 257 millions de publicités diffusées par plus de 3 000 éditeurs et visionnées par plus de 65 millions de visiteurs uniques à travers le monde ont été étudiés.

Le mid-roll visionné, le visiteur récurrent plus attentif

En partant du principe que l’efficacité d’un spot est maximale lorsqu’il est visionné dans son ensemble, l’étude a montré que c’est le choix du moment de l’insertion dans un programme qui dégage le plus gros impact sur la mesure.

En effet, les mid-rolls (spot à mi-parcours d’une vidéo) auraient une efficacité accrue (97% de visionnages complets) par rapport au pré-roll (74%) et au post-roll (45%) du fait de l’immersion de l’internaute dans son programme.

La fidélisation client paye !

L’étude montre également que tous les internautes n’ont pas un comportement similaire. En effet, les visiteurs récurrents d’un site internet semblent afficher un taux d’engagement bien plus élevé que les visiteurs occasionnels.

Enfin, la qualité du programme dans lequel est inséré l’annonce revêt également une importance singulière. En effet, les spectateurs d’une série ou d’un film sont plus enclins à visionner la publicité que ceux de clips. Cela tient principalement à la temporalité du récit demandant une immersion plus importante dans les programmes longs.

Le temps de chargement à réduire au minimum

En utilisant deux scénarii testant la patience d’un internaute face à un lecteur vidéo, l’équipe de chercheurs a comparé les taux de visionnage entre un spot lent à charger et une annonce pré-roll sans possibilité d’ignorer l’annonce.

Plus de 45% du premier groupe n’a finalement pas visionné la vidéo contre seulement 13% du second.

La raison tient vraisemblablement dans le fait que la publicité est considérée comme “le prix à payer” pour un contenu mais dont le lancement ne doit pas être bloquant et la durée connue. Par ailleurs, s’il est généralement admis que la publicité est plus acceptée lors des moments de détente, l’étude n’a pas trouvé de différence notable entre les moments de soirée et de week end et le reste de la semaine. En fait, le prochain défi dans la mesure de la publicité vidéo passera par l’insertion de marqueurs (fingerprint…) pour comprendre le grand nombre de facteurs contradictoires pouvant influer sur le comportement du téléspectateur.

Source : Pierre-Marie Mateo – http://www.atelier.net/

Découvrez les dernières tendances médias

Tendances mediasLe cabinet Deloitte a publié une nouvelle édition de son étude mondiale des prédictions dans le secteur des Technologies, Medias et Télécommunications (TMT). Parmi les tendances média qui ont le vent en poupe, on note :
– l’explosion (programmée) de la publicité sur smartphone et tablette ;
– une nouvelle et forte croissance des ventes de smartphones ;
– le boom des TV connectées ;
– le développement d’applications en illimité qui concerneront notamment les réseaux sociaux, emails, vidéos et messageries instantanées.

Cette étude vient ainsi confirmer et renforcer le rôle de la communication digitale et des supports vidéos. MediaSprod a donc encore de beaux jours de créativité multimédia à vous offrir !

La stratégie de communication d’Avène fait peau neuve

Avene gamme de produitsLa célèbre marque Avène© eau thermale, leader des ventes de cosmétique en pharmacie et parapharmacie, a décidé d’opter pour une stratégie de communication digitale des plus complètes.

Objectif : donner de l’information et de la visibilité à Avène© et en faire une marque attractive auprès d’une cible plus jeune qu’habituellement.

Comment? : en utilisant le média vidéo. Avène© a en effet misé sur des vidéos pédagogiques intégrées à son site web corporate et mises à la une chaque semaine.

Avène© a également choisi de diffuser via sa page You Tube des vidéos de démonstration des vidéos de démonstration.

Jean Claude Van Damme roule pour Volvo Truck ou les secrets d’un buzz publicitaire

the Epic Split

Pour vanter les qualités de sa direction active, Volvo Trucks a mis en scène Jean-Claude Van Damme dans sa dernière publicité.
Voir la vidéo

Cela commence comme une blague belge mais ce n’en est pourtant pas une. Il y a 3 jours, Volvo diffusait un teaser mettant en scène une célèbre star de cinéma / karaté. On y voyait un technicien de Volvo Trucks proposer un brief de cascade improbable : exécuter un grand écart entre deux camions roulant en marche arrière. Ceci dans le but de démontrer la parfaite tenue de route des camions Volvo.

Ce n’est plus un secret: Volvo Trucks est passé maître dans l’art de la communication. Depuis de longs mois maintenant, la branche poids lourds du constructeur suédois parvient en effet à créer le buzz autour de chacune de ses campagnes promotionnelles. Et ce n’est pas sa dernière vidéo en date qui dérogera à la règle, bien au contraire…

Après avoir suspendu son patron à plus de vingt mètres de hauteur, avoir mis en scène un périlleux exercice de funambule entre deux camions lancés à pleine vitesse, avoir fait conduire un hamster et avoir lâché des taureaux aux trousses d’un poids lourd, la firme scandinave met cette fois en scène… Jean-Claude Van Damme!

Le grand écart, évidemment !
Volvo Trucks a fait appel au spécialiste des arts martiaux et star du cinéma d’action hollywoodien pour jouer dans sa dernière publicité, destinée à vanter la précision et la stabilité qu’offre le système Volvo « Dynamic Steering », la nouvelle direction active du constructeur.

Baptisé « The Epic Split » (le grand écart époustouflant), ce spot s’appuie, comme son nom l’indique, sur le mouvement qui a fait la notoriété de l’acteur belge et qui est aujourd’hui devenu sa marque de fabrique: le grand écart.

Une première
Mais pas question ici d’écarter « simplement » les jambes entre deux chaises, comme dans le film « Bloodsport ». Non. Jean-Clause Van Damme relève un tout autre défi et exécute l’acrobatie… entre deux Volvo FM en mouvement, avec un pied sur chaque rétroviseur!

« C’est tout à fait inédit. C’est quelque chose qui n’a jamais été tenté auparavant, que ce soit dans un film ou une publicité », a expliqué la superstar du plat pays lors du tournage qui s’est déroulé en Espagne, sur un terrain d’aviation désert.

Poétique, épuré et simple
« Avant de faire le grand écart entre les véhicules, j’ai vu le story-board (représentation illustrée du film, NDLR) et j’ai trouvé ça incroyable. C’est à la fois majestueux et très puissant », a-t-il ajouté.

« Par rapport aux précédents films Volvo Trucks, davantage dans le style documentaire, nous avons cherché à faire quelque chose de plus poétique », a lui affirmé Andreas Nilsson, le réalisateur de « The Epic Split ».

Avant de préciser: « Le film est très épuré et très simple. Il y a peu d’informations et nous laissons la cascade illustrer ce dont sont capables les véhicules. C’est comme une danse moderne lente, soigneusement chorégraphiée ».

Accompagné d’une bande-son efficace, cette nouvelle vidéo publicitaire signée Volvo Trucks, devrait, à n’en pas douter, encore connaître un joli succès!

Source : http://lareclame.fr/66745+van+damme+volvo+trucks

Milka transforme sa tablette de chocolat en support de communication !

Milka tranforme sa tablette en support commercial

Sachez qu’à partir d’aujourd’hui et durant tout le mois de septembre lorsque vous achèterez une tablette de chocolat Milka, il y manquera un carré. Mais avant de porter plainte contre votre Monoprix ou pire, contre la marque, lisez plutôt ce qui suit.

Milka, accompagnée de l’agence Buzzman, est bien décidée à frapper un grand coup pour cette rentrée 2013 en repensant toute la production de sa fameuse tablette de chocolat au lait. Pour incarner sa promesse de marque « Osez la tendresse », Milka propose aux consommateurs de partager leur dernier carré de chocolat en l’envoyant à un proche, accompagné d’un petit mot. On sait qu’il est difficile pour tout le monde de donner le dernier carré d’une tablette, alors quoi de plus tendre que de l’offrir ? (Et sinon, les pinces pourront le recevoir chez eux).
Pour cela, il vous suffira de récupérer le code qui se trouve sur l’emballage de la tablette et de vous rendre sur http://www.lederniercarre.fr/, le carré arrivera ensuite à destination entre 1 à 4 semaines (à condition qu’il ne fasse pas plus de 25° sinon la livraison sera retardée). L’objectif final pour Milka : 1 millions de carrés de chocolats envoyés entre la France et l’Allemagne (les 2 plus gros marchés de la marque).

Faire du produit un support de communication pour booster ses ventes, si ce procédé n’est pas nouveau, c’est une grande première pour la marque qui ne s’est pas autant impliquée avec ses consommateurs depuis longtemps. C’est en tout 10 à 13 millions de tablettes avec un carreau en moins qui vont être commercialisées durant tout le mois à venir (5M en France et 5M en Allemagne).

Si beaucoup compare déjà cette campagne avec la dernière de Coca Cola « Partagez un Coca Cola », cette comparaison est à prendre avec des pincettes. L’individualisation ou personnalisation des produits n’est pas née cette année, Milka et Coca Cola restent relativement éloignées l’une de l’autre dans leur façon de procéder. Bien que les deux marques incitent les consommateurs à partager un produit et à les relier via une promesse de marque forte, des marques sont montées au créneau bien avant, comme par exemple M&M’s qui propose depuis 2007 de personnaliser ses bonbons pour différentes occasions.

On émet tout de même quelques réserves sur l’efficacité qu’aura cette campagne Milka sur l’engagement des consommateurs envers la marque. Cette opération est certes nouvelle pour Milka et incarne pleinement sa signature, mais sera-t-elle suffisamment simple pour que les gens participent vraiment et fera-t-elle suffisamment parler d’elle (la campagne n’utilise que très peu de médias traditionnels comme la TV ou la radio) ? C’est ce qu’on souhaite en tout cas à la marque et son agence parce que nous, on adore le chocolat.

Voir la vidéo

Nissan propose un spot 100% féminin pour promouvoir la Micra


Nissan met en avant la femme dans sa nouvelle campagne de communication pour son modèle Micra.

Modèle très emblématique de la marque, la Nissan Micra fait peau neuve ! Design et technologique, elle intègre le tout dernier système de navigation Nissan Connect ainsi que le système Intelligent Key, qui permet d’ouvrir et de démarrer la voiture sans clé… Des nouveautés qui illustrent bien le nouveau slogan de la marque “Innovation that excites ».

Et pour promouvoir ce nouveau modèle, moderne et élégant, Nissan et les agences TBWA \G1, \London, \Else,\Paris ont conçu une campagne 100% féminine intitulée « Micra Attitude » qui met en avant la femme d’aujourd’hui.

Rouler en Micra, ça donne des idées !

Nissan met la femme en avant dans sa nouvelle campagne publicitaire pour son modèle Micra.

Composée de trois spots et d’annonces presse, cette prise de parole met en avant la femme malicieuse, ingénieuse, enthousiaste et déterminée… Autant d’atouts qui caractérisent la conductrice Micra.

En pleine rue, au bureau ou sur un transat, ces trois spots démontrent à chaque fois par un focus technologique comment la Nissan Micra permet aux femmes de vivre pleinement leurs vies, sans contraintes ou freins psychologiques. Car la conductrice Micra, elle est comme ça ! A la fois audacieuse, malicieuse et entreprenante, elle intègre la technologie à son quotidien pour s’en faire un atout majeur…

Ainsi, qu’importe la situation, on peut voir que depuis qu’elles roulent en Micra, elles ne manquent plus de cran pour les affronter ! Et à la fin de chaque vidéo, la phrase « Oh yes, she did s’affiche, sous-entendu « Et oui, elle a osé !» .

Voir la vidéo

Médias : La France est le quatrième pays où ce produit publicitaire appelé «Twitter Amplify» est proposé…

La vidéo d’un but de l’Equipe de France sponsorisée et précédée par la publicité d’un annonceur pourra bientôt être vue par les utilisateurs de Twitter en France, où le réseau social inaugure ce produit avec TF1 Publicité, ont annoncé samedi les deux entreprises.

Après les Etats-Unis, où se trouve le siège du réseau social, le Canada et le Japon, la France est le quatrième pays où ce produit publicitaire appelé «Twitter Amplify» est proposé. Son nom pour la France est «Connect Amplify».

Un extrait sponsorisé du programme
Concrètement, lors de la diffusion d’un programme de TF1, la chaîne pourra publier sur son compte Twitter un extrait qui sera sponsorisé par un annonceur. Celui-ci diffusera également une courte publicité vidéo avant (pré-roll). Grâce à ses outils, le réseau social fera remonter ce tweet sur le fil des utilisateurs avec un ciblage très précis en fonction des goûts de chacun.

«Les personnes sont ciblées en fonction des sujets de leurs tweets ou des comptes qu’elles suivent», a expliqué à l’AFP Glenn Otis Brown, directeur des contenus sponsorisés et des parrainages chez Twitter, qui compte quelque huit millions d’utilisateurs actifs en France. «C’est une nouvelle façon pour les diffuseurs de générer de nouveaux revenus et d’atteindre des téléspectateurs supplémentaires potentiels. Pour les annonceurs, il s’agit d’amplifier leur message», a mis en avant Glenn Otis Brown.

«Par exemple, lors de la diffusion d’un match de l’Equipe de France, un joueur marque un but. TF1, en tant qu’éditeur publie un tweet auprès des abonnés à son compte @TF1 avec l’extrait vidéo», a détaillé à l’AFP Laurent-Éric Le Lay, directeur général de TF1 Publicité qui commercialisera le dispositif à partir de lundi.

Des publicités de moins de 8 secondes
«Grâce à notre partenariat avec Twitter, le tweet sera amplifié avec ses outils de viralisation. Il va apparaître dans le fil de beaucoup d’autres abonnés, donc être beaucoup plus visible et beaucoup plus cliqué», a-t-il ajouté en précisant que les extraits vidéos dureraient moins de 30 secondes et les publicités diffusées 8 secondes. «Les annonceurs sont très intéressés pour prolonger leurs campagnes sur les réseaux sociaux. A nous de travailler autour des produits de TF1 pour arriver à sélectionner les moments les plus saillants», a conclu Laurent-Éric Le Lay.

Cette annonce est faite peu après la nomination d’Olivier Gonzalez, un spécialiste de la publicité, à la tête de Twitter France. Le choix de ce profil traduisait, selon les experts, une volonté de Twitter de mettre l’accent sur la monétisation de son audience.

Source : 20 minutes avec AFP

Revolution dans les annonces Facebook

Facebook a augmenté le nombre d’annonces qui apparaissent dans le fil d’actualité si bien qu’elles occupent 5% du fil d’actualité aujourd’hui, contre 0% à la même époque l’année dernière. Pourtant Facebook continue de limiter le nombre d’annonces qu’un annonceur peut servir chaque jour dans le fil d’actualité.

David Ebersam, directeur financier de Facebook déclare à ce sujet : «Facebook prévoit que les annonces sur le fil d’actualité vont rester le principal moteur de la croissance du chiffre d’affaires au second semestre de l’année, et nous croyons que nous avons une excellente occasion de continuer à stimuler la croissance à long terme en améliorant la qualité et la pertinence de ces annonces».

Selon Sheryl Sandberg, directrice générale de Facebook, ces annonces bénéficient d’une demande croissante de la part des annonceurs et d’un intérêt continu des utilisateurs si bien que les taux de clic sont restés importants.

Une étude d’Adobe, basée sur l’analyse de 150 milliards d’impressions publicitaires auprès de plus de 50 annonceurs dans le monde, montre que les annonces sur le fil d’actualité obtiennent de meilleures performances que les annonces standards placées dans la colonne de droite.

Entre avril et juin 2013, le taux de clic sur les annonces du fil d’actualité affichées sur les appareils mobiles était 28 fois supérieur à celui des annonces placées sur le côté droit et le coût par clic était 42% inférieur, selon les analystes d’Adobe.

Les annonces sur le fil d’actualité affichées sur le desktop étaient aussi vigoureuses, avec un taux de clic 14 fois plus élevé que les annonces de la colonne de droite.

Source : emarketinglicious.fr